La lutte contre la discrimination

La lutte contre la discrimination

 

Nouveauté pour le renouvellement de la carte professionnelle le décret n° 2020 du 14 octobre 2020 publié au Journal Officiel du 17 Octobre 2020 modifie l’obligation de formation continue des professionnels de l’immobilier.

A partir du 1er Janvier 2021, deux heures de formation portant sur la non-discrimination à l’accès au logement ainsi que deux heures portant sur la déontologie doivent être incluses aux 42 heures de formation continue.

Cette formation est réduite à une heure pour les titulaires de cartes professionnelles expirants entre le 01/01/2021 et le 31/03/2021. Ainsi sur  les 42 heures de formation, ils doivent justifier d’une formation d’une heure sur la non-discrimination  et de deux heures sur la déontologie.

Il faut rappeler que l’ensemble des collaborateurs sont concernés par cette obligation de formation.

Rappel de la définition d’une discrimination :

C’est le fait de choisir un locataire en écartant d’autres candidats sur la base de critères injustes ou illégitimes : origine, sexe, situation de famille, grossesse, apparence physique, patronyme, état de santé, handicap, caractéristiques génétiques, mœurs, orientation ou identité sexuelle, âge, opinions politiques, activités syndicales, appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée,  à une éthnie, une nation, une race, ou une religion déterminée (article 225-1 du code pénal)

ATTENTION : Un refus n’est pas forcément une discrimination : chaque propriétaire est libre de choisir son futur locataire mais il doit s’appuyer sur des critères objectifs.

Quelques exemples de discrimination : 

  • Un propriétaire ou une agence refuse de louer à une personne qui présente toutes les garanties demandées à cause de son âge, de son origine, de sa situation familiale ou de son lieu de résidence ou tout autre motif interdit par la loi
  • Un propriétaire demande à une agence d’écarter certains profils de locataire
  • Un propriétaire ou une agence demande des garanties supplémentaires à un candidat en raison de ses origines, de son âge…

Pour louer sans discriminer :

  • Pour la rédaction de l’annonce, veillez à n’exclure personne et limitez-vous à décrire le logement et les conditions de location.
  • Référez-vous à la liste des documents pouvant être demandés au locataire et à son garant
  • Sélectionnez le locataire à partir de critères objectifs
  • Veillez à ce que votre logement réponde aux normes de décence pour se faire consulter le décret du 30/01/20002

Les poursuites pénales en cas de discrimination sont importantes puisque le propriétaire ou son représentant s’expose à des sanctions pénales allant jusqu’à 3 ans d’emprisonnement  et 45 000 euros d’amende (article 225-2 du code pénal).

Rédigé par Nathalie Nicolas de l'Immobilière Vendéenne.

Toute l'actualité de Philippe Averty sur PhilippeAverty.Com "ici"

Toute l'actualité de Nathalie Nicolas sur PhilippeAverty.Com "là"

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Prix de l'immobilier dans les principales villes de France en 2020

LE DPE : De l’information au serrage de vis à compter du 1er Juillet 2021

Logement: quelle surface peut louer un couple au Smic aujourd'hui ?